Catégories
Gardons le lien !

Souvenirs, souvenirs. Ayons confiance dans l’avenir.

Tout a commencé le jeudi 9 décembre avec l’installation du réseau à la salle annexe des Annonciades. Rien de bien difficile, même si les ouvriers ont eu quelques hésitations avant de trouver leurs marques. Etaient présents : Jean, André, Thierry, Christophe et Alain. En deux heures tout était en place. Restait le plus dur à faire : faire rouler des trains…

Vendredi 10 décembre : mission du jour : « Le CFFC a été mandaté par la Ville de Pontarlier pour faire une animation dans le cadre du Marché de Noël 2021. Le réseau étant monté, il faut faire circuler des trains. Il faut impérativement que le premier train puisse circuler avant 18h30. Les officiels doivent passer voir la maquette animée. Vous avez 5 heures pour y arriver. Au travail Messieurs « . Jean-Luc est venu donné un coup de main pour cette mission. L’affaire était plutôt mal engagée, le réseau n’ayant pas fonctionné depuis deux ans, il a fallu retrouver des automatismes. Merci à André et Jean-luc qui avec l’aide de Vincent en télétravail ont pu faire tourner des trains. La mission était remplie, les officiels peuvent venir. 18h30, lancement des festivités sur la place d’Arçon. Nous attendons, rien. Ils nous ont oubliés ! Tout rentre dans l’ordre : passage « éclair » à 19h15… Retour dans nos foyers.

Jour J : Samedi 11 décembre, 14h00 : ouverture des portes. André lance les circulations, ça fonctionne. Quelques petits soucis dans le courant de l’après-midi, des courts-circuits qui arrêtent les trains, quelques soudures. Et c’est reparti. Pour le contrôle des « pass-sanitaire », la Ville avait mis un vigile à l’entrée de la salle. Il a pu comptabiliser les entrées adultes : 128. Ce qui fait environ 300 personnes en tout avec les enfants. Les visiteurs ont été enchantés par le spectacle. Chez les plus âgés, les souvenirs remontaient : « j’en avais un« , « mon père en avait un mais moins beau« , « depuis que je suis en retraite, je m’y suis remis« . Et parmi les jeunes visiteurs, certains ont montré un grand intérêt (une maman est restée avec son fils presque quarante-cinq minutes, le gamin assis sur le tabouret n’en perdant pas une miette et très sagement). Comme la foule de visiteurs était clairsemée, les gens ont pu voir les coulisses, ils n’en revenaient pas. Des fois on se demande pourquoi on fignole les décors… on pourrait ne laisser que les coulisses et cela aurait autant de succès. Du coup André a été très sollicité, mais il a tenu son rôle, ainsi que Jean et moi pour répondre aux questions.  Une bonne journée, fatigante mais rassurante pour l’avenir de notre passion. La journée a passé vite, nous n’avons pas pu faire de pause.

Jour J+… : il y avait Jean, Christian, (qui est venu avec ses « vieilles bouilloires PLM ») et moi. Et nous avons reçu beaucoup de visiteurs : samedi 300 pers., dimanche 400 pers. et mercredi 250 pers.. Toutes intéressées. Jeudi après-midi, avec Jean nous recevons deux classes et vendredi une classe le matin et l’autre l’après-midi. Alain.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *