Catégories
Gardons le lien !

Belgitude Ferroviaire

François m’a très gentiment adressé un article sur ses souvenirs de jeunesse et de trains. Il y partage sa découverte d’une machine à vapeur bien « étrange » la Type 12 qui a cotoyé le réseau français sur une courte période. Je vous l’avais présentée dans un précédent article en mars 2021 après ma visite au musée de Schaerbeek (Bruxelles). Dans ce témoignage, François raconte cette rencontre dont les archives m’avaient fait défaut.

Modèle Ho Treinshop Olaerts

La revue « Made in Belgium » revisite l’histoire, le patrimoine et la culture belges.   En 2016  un numéro est consacré au train en Belgique, exemplaire que je viens de découvrir !

                   Les 150 ans de l’histoire industrielle ferroviaire belge  est décrite de façon  très complète .  Le Train en Belgique, c’est un patrimoine ! On retrouve en particulier celle de plusieurs ingénieurs belges qui ont beaucoup contribué à l’amélioration des locomotives- comme Belpaire pour les foyers, Walschaert pour la distribution, Flamme pour la puissance… Dans tous les pays européens d’ailleurs il y a eu de grands  ingénieurs qui ont apporté leurs compétences   (   en France ,Chapelon  et de Caso ). Par ailleurs cette revue est très bien écrite avec une style large et élégant très précis dans les explications techniques…et plaisant de lecture. L’ auteur est Clive Lamming , « Historien du Rail »  auteur de beaucoup de livres sur le chemin de fer et le modélisme . La vedette de la revue est la locomotive « type 12 «  2-2-1  Atlantic carénée , dernière série de loco belges construites en 1939.  

Machines conçues pour la vitesse avec des roues de 2.10 m pour rouler jusqu’ à 160 kms /h avec un convoi  léger de 3 ou 4 voitures..  Elles assuraient le service de Bruxelles à Ostende soit 120 kms en moins d’une heure…..  L’attraction de la côte belge  en service rapide !! Mais on les a vu à Lille dans les années 54 en tête des convois Lille- Bruxelles….. Ces machines avaient un aspect et une esthétique très différentes des engins français. C’était un grand plaisir pour moi – à peine 10 ans-, quand mon  père m’emmenait  à la gare de  Lille pour voir les trains.   On allait acheter un numéro de » La Vie du Rail » , on prenait un ticket de quai, et on allait à la découverte des trains et de leurs locomotives….

En 54  c’était encore l’âge d’Or de la vapeur à Lille :  040 D ex allemande vers Tourcoing , 230 D nord pour les express vers Dunkerque,  Pacific  231 E Chapelon vers Paris sans évoquer les nombreux autorails…etc, etc….. Et puis il y avait aussi les trains belges pour Bruxelles tirés par cette étrange bécane carénée vert olive à filets jaunes ….  L’équipe de conduite  avait une tenue bleue claire, casquette assortie… et un immense foulard rouge à pois blancs…..   Comme tous les chauffeurs du réseau de l‘époque. L’ensemble très réussi ! Le train arrivé en gare, on dételait la locomotive qui venait jusqu’au heurtoir puis refoulait sur la voie contigüe demeurée libre  et gagnait ainsi le dépôt de Fives pour prendre de l’eau et faire demi-tour sur la plaque tournante.  Elle revenait ensuite en gare pour se mettre en tête de la rame et assurer le train du retour vers Bruxelles ….

Et puis un jour de 54 gros scandale !!  Dans ces années là ,le tabac belge passé en fraude  était encore une bonne aubaine pour se faire de l’argent de poche ! Donc un équipe de conduite s’était mise  au commerce  en « important » des quantités de tabacs cigares et cigarettes. Paquets dissimulés dans le tender ! Des agents du dépôt de Fives complices assuraient discrètement la récupération des paquets et  l’écoulement de la «  marchandise ». Mais un jour les douaniers  -qui avaient un  peu de flair dans le tabac – ont eu vent du trafic. Ils ont monté une «  souricière » au dépôt : l’équipe de conduite a été arrêtée et la locomotive mise sous séquestre pour les besoins de l’enquête….. J’imagine que ce jour là les voyageurs à destination de Bruxelles ont eu un gros retard pour attendre une autre locomotive !! L’évènement a fait l’objet d’un article de circonstances dans La voix du Nord ! Bien entendu cette  bonne histoire belge n’est pas relatée dans la revue…

         La machine 2-2-1 type 12 est aujourd’hui exposée en vedette au musée de Schaerbeek ..« Train World »  …  mais je ne suis toujours pas allé la revoir….

Ce n’est pas bien du tout  de négliger des vielles amies !!

La Belgitude est  une culture bien riche dans beaucoup de domaines !! 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.